Interview d’Eve-Lyn Sol

vick copier

eve-lyn-solAuteur jeunesse aux Éditions P’tit Louis, Eve-Lyn Sol écrit les adaptations romans de Vick et Vicky.

Eve-Lyn, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Depuis toujours passionnée de lecture, je partage aujourd’hui mon temps entre l’écriture de romans, de nouvelles, de textes pour les enfants et la création de spectacles de contes en collaboration avec le conteur Jean-Marc Derouen. Je vis en campagne entre Lorient et Morlaix dans une ancienne ferme et accueille régulièrement des artistes dans la « Grange aux conteurs », étable-écurie-porcherie réhabilitée en petite salle de travail de spectacles.

Comment se passe l’écriture en roman des aventures de Vick et Vicky ?

héros-bdAvant de commencer à écrire, je fais une plongée profonde dans la BD. Je dois avoir en tête tous les ressorts de l’histoire, mais aussi la psychologie des personnages ainsi qu’une bonne notion des lieux. Dans la série des Vick et Vicky, les lieux dessinés par Bruno Bertin (châteaux, forêts, cavernes, paysages, etc…) sont très précis et apportent une atmosphère particulière à l’histoire. Je prépare à l’avance mon découpage en chapitres, même si cela m’arrive de le modifier en cours d’écriture. C’est enfin au fur et à mesure de l’avancée du texte que je rajoute ou modifie certaines actions ou descriptions selon ma vision personnelle de l’histoire.

bruno-bertinComment avez-vous rencontré le dessinateur Bruno Bertin ?

Je l’ai rencontré lors d’un salon du livre à Ploemeur, par l’entremise des éditions Chemin Faisant. C’est le rire de Bruno que j’ai remarqué de prime abord, puis son plaisir d’échanger et de partager avec les jeunes lecteurs. C’est Muriel L’Hénoret à qui j’avais adressé mon manuscrit « Solo » qui m’a demandé d’écrire un roman à partir de la BD de Bruno intitulée « Le guide » Ce que j’ai fait avec plaisir.

Quelles sont vos influences littéraires ?

Elles sont nombreuses et variées. J’ai toujours aimé lire. J’ai appris à lire seule avant 5 ans sur les étiquettes des boites de conserve, les affiches et les panneaux routiers. Il n’y avait pas de livres à la maison. J’ai donc dévoré tout ce que je trouvais. Je suis une ogresse de la lecture, des romans particulièrement. Les auteurs qui m’ont transportée à l’adolescence sont Jack London, Dostoïevski, Émile Zola, Jules Verne, Gaston Leroux et tous les auteurs de romans d’aventure du XIX ème siècle. Très éclectique ! Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est la littérature fantastique, celle qui nous plonge dans des univers improbables. J’adore voir surgir le fantastique au milieu du réel et se côtoyer des personnages ordinaires et des mutants magnifiques ou effroyables. C’est la lecture du roman de Théodore Sturgeon « Cristal qui songe » qui m’a fait aimer ce genre. Et il reste toujours mon livre de chevet.

roman-jeunesse-2017Quelles sont vos futures actualités Vick et Vicky et autres livres ?

En ce moment, je me plonge avec plaisir dans les légendes de Brocéliande. Cette trilogie de Bruno Bertin nous emmène justement dans des lieux bien réels, de Rennes à la forêt de Brocéliande. Mais soudain, au détour d’un chemin, le fantastique surgit, fantômes, druides et sorcières… Vick, Vicky et toute la bande se transforment alors en chevaliers d’aujourd’hui, en quête du Graal. Très amusant !

Dans un domaine bien différent, je poursuis l’écriture de petits textes pour les enfants de 6 à 12 ans qui visent à mettre en scène les souffrances qu’ils peuvent subir à l’école : les harcèlements, le racket, le racisme, le sexisme, etc… Des histoires pour parler et pour réfléchir ensemble.

J’ai de nouveau proposé une nouvelle aux éditions La Gidouille pour leur Variation 4. Cette année, l’appel à textes s’est fait à partir d’une photographie. Deux projets de romans, des histoires pour les enfants, des contes avec Jean-Marc, la suite de Solo…

Quel message pourriez-vous passer aux jeunes auteurs ?

Lire c’est entrer dans une multitude d’univers. Écrire, c’est faire vivre et mettre en scène ses propres univers. Grisant !

romans-jeunesse-2016